QUATRE PROPOSITIONS POUR LA BLAQUIERE


blaquiere.jpg

Les habitants de La Blaquière, ceux qui vivent ou travaillent dans le quartier, en ont « ras le bol ».
Ras le bol qu’une poignée d’adolescents pourrisse leur vie, les insulte, les menace s’en prenne à leurs biens.
Ras le bol aussi d’être aussi mal entendus et soutenus par nombre de « décideurs ».Depuis trente ans, comme élu chargé du logement, maître d’Ecole et directeur, j’ai eu à connaître la plupart des familles de la Blaquière.
Je peux attester que dans leur immense majorité ce sont des familles méritantes qui savent faire vivre la solidarité à chaque coup dur.Non, La Blaquière n’est pas un enfer peuplé de délinquants.

Simplement, les mesures nécessaires à la tranquillité des habitants n’ont pas été prises à temps.
On a préféré les discours, les opérations médiatiques et les démonstrations « de force » sans lendemains.

Pour revenir à une situation normale dans le quartier, il y a quatre conditions :

1/ Comme tous les autres quartiers de Grasse, les habitants de La Blaquière (qui paient des impôts à la Ville et des charges à leur société HLM) ont droit à un éclairage public qui fonctionne. Je l’ai encore redemandé au dernier conseil municipal.
Depuis des années, la Ville et la société HLM se renvoient la balle en faisant état de vandalisme dans le central électrique. Comme si dans un pays qui est la 5ème puissance mondiale, on n’était pas capable de sécuriser une armoire !
Comment peut-on accepter que tout un quartier soit plongé dans le noir pendant des semaines ?

2/ Il faut un poste de police municipale ouvert 24h/24 avec des effectifs suffisants qui, en relation avec la police nationale, soient en mesure d’intervenir immédiatement.

3/ Le bailleur- la société HLM- « Azur Provence Habitat » à un rôle essentiel à jouer :
– au regard de la législation, elle est tenue d’avoir 6 gardiens (on est bien loin du compte)
– il faut faire savoir aux familles concernées qu’elles sont responsables des actes de leurs enfants mineurs, que les agissements asociaux ne seront plus tolérés, et que les dispositions seront prises pour leur faire quitter le quartier.

4/ Afin d’agir immédiatement et d’assurer un suivi efficace, une coordination regroupant l’ensemble des acteurs intervenants dans le quartier (Mairie, société HLM, Police, Justice, Enseignement, commerçants et habitants) doit être créée sans délai.

Ces quatre conditions sont indispensables pour revenir à la tranquillité à laquelle les habitants ont le droit et pour rétablir la confiance entre le quartier et les diverses institutions.

Publicités

One Response to QUATRE PROPOSITIONS POUR LA BLAQUIERE

  1. joss dit :

    Je pense que le quartier de la Blaquière a toujours été considéré comme le « ghetto » de Grasse et c’est bien la dernière préoccupation du maire : il préfère planter des palmiers dans la ville …Pourtant , ce quartier a une âme .Ses habitants y forment une famille solidaire .Si la ville se décidait à mettre en place des moyens efficaces , comme ceux décrits ci-dessus , la Blaquière serait un lieu paisible .Le Maire a l’entière responsabilité de cet état de fait .Pour y avoir travaillé , je ne me suis jamais sentie aussi bien qu’avec les gens de la Blaquière qui ont un véritable sens de la solidarité et du respect de l’autre : des valeurs qui se perdent de nos jours et qui ne sont surtout pas celles du Maire .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :