LA BLAQUIERE: MOURIR A VINGT ANS.


logo_republique.jpg

Le chanteur Eric Mattei a écrit, il y a quelques années, une chanson qui commence ainsi:
« Vingt ans. Ils n’ont que vingt ans
et ils s’en vont mourir
« .
C’était un cri terrible sur ces jeunes qui de retour de boîte, tôt le samedi ou le dimanche matin, pour un verre de trop, se tuent sur cette route de Corse qui va de Porto Vecchio à Bastia.
Mourir ainsi est insupportable parce qu’à vingt ans, « le soleil à peine levé ne doit pas se remplir soudainement d’obscurité« .

Mourir abattu, dans un bois de Grasse à coups de balles de revolver, comme un animal sauvage, est tout aussi absurde. Tout aussi intolérable.
On ne met pas des enfants au monde, nous ne les éduquons pas pour qu’ils finissent ainsi.

Dans des pays que je connais bien, en Palestine, en Irak, dans l’Algérie de la « décennie noire », j’ai mesuré le prix exorbitant que la jeunesse paye du fait d’une violence qu’elle veut fuir et qu’on lui impose.
Mais, à Bagdad ou à Gaza, on n’a malheureusement pas le choix.
Chez nous, oui.

Certes, à La Blaquière, où Talel et Younse ont grandi, les choses ne sont pas faciles: il y a 46% de chômeurs chez les 15-24 ans. c’est un contexte « dérapant » qui n’aide pas à « entrer dans la vie ».
Mais rien, absolument rien ne peut justifier l’usage d’une arme ni une mise à mort.
Là est l’essentiel que les « autorités » publiques et les représentants de l’Etat doivent réaffirmer à haute et intelligible voix.

La France n’est pas un quelconque « Far West » où des cow-boys règlent les comptes en vidant leurs chargeurs. C’est une République avec une justice et des lois qui doivent s’imposer à tous.
Il appartient maintenant aux enquêteurs et aux juges de faire toute la lumière sur ce drame, d’en mettre à jour les véritables tenants et aboutissants.
Au-delà de l’amertume et de la tristesse, c’est ce qu’espère tout le quartier qui pleure Talel, l’un de ses enfants.

En attendant, La Blaquière retient son souffle.

Publicités

2 Responses to LA BLAQUIERE: MOURIR A VINGT ANS.

  1. latifa dit :

    Oui, rien, absolument rien ne peut justifier une telle mise à mort. Sarkozy prétend avoir ralenti la délinquance et la criminalité. Il n’en est rien hélàs. Les spécialistes observent que la violence, au contraire, a augmenté en France. On tue beaucoup plus « facilement ». La délinquance se criminalise et fait des morts et ce n’est pas la « politique du résultat » qui atténuera ce triste bilan. Il faut que la Justice de la République se fasse et surtout qu’on inverse la courbe du chômage et de la précarité, des injustices et des inégalités. Il faut rendre hommage aux habitants de ce quartier, la Blaquière, trop souvent, et à tort, stigmatisés. Hommage pour leur courage, et leur sang froid, pour leur solidarité et leur dignité.

  2. […] Lire aussi l’aricle: “Mourir à 20 ans”  […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :