SE LOGER A GRASSE: LE CALVAIRE D’UNE MERE.


photo-sandra-guerville.JPG

Depuis le 16 mars, la ronde infernale des expulsions a repris. Cela en dépit de la demande des élus communistes de les suspendre dans ce département où avec un petit ou un moyen salaire il devient impossible de se loger.

A Grasse, une quinzaine de familles sont immédiatement concernées dont une jeune femme avec quatre enfants en bas âge, Sandra Guerville.
Son cas est exemplaire a bien des égards. A l’origine, la mort du propriétaire et le non renouvellement du bail par les héritiers. Ce qui a entraîné l’arrêt de l’Allocation Logement par la CAF et l’accumulation (relative) les loyers dûs: 1200 €.

Depuis le 19 octobre dernier, Gérard Piel et moi-même avions alerté le Sous-Préfet M. Serra, le Maire de Grasse M. Leleux et son Adjointe Déléguée aux Affaires Sociales Mme Tubiana sur la situation.
Mais dès le 13 octobre, Mme S. Guerville avait eu un entretien avec Jérôme Viaud, « collaborateur du Cabinet du maire ».
Réponse du maire le 6 novembre: « Je vous encourage à reprendre contact avec le Service Logement du Pôle-Azur-Provence afin d’étudier la possibilité d’un relogement« .
Réponse de l’Adjointe aux Affaires Sociales: « Bien que le logement ne soit pas dans ma délégation, j’ai pris immédiatement contact avec la circonscription (…). Un courrier a été fait par la Sous-Préfecture indiquant que la menace d’expulsion est repoussée au 16 mars 2007, délais qui je l’espère, permettra à Mme Guerville d’apurer sa dette et de rester dans les lieux« .
Au vu des éléments que nous avons fournis avec G. Piel, le Sous-Préfet a donc sursis à l’expulsion.

Quatre mois ont passé et rien n’a été fait au plan municipal ou de l’agglomération pour que Mme Guerville obtienne un logement. Mieux, reçue au Service Logement de Pôle-Azur-Provence, elle s’est entendue dire qu’il n’y avait « aucune H.L.M. libre« !

Emu par ce scandale, un commerçant du Rouret a fait un chèque de 1200 € pour apurer la dette.
Ce geste de solidarité est admirable et mérite d’être salué.
Pour autant, s’il interrompt la procédure, il n’apporte pas de solution effective car les propriétaires sont en droit de récupérer leur appartement.

Mettre un terme à l’inquiétude et aux souffrances de Mme Guerville passe par l’attribution d’un logement H.L.M. pour cette famille.
Encore faut-il que la municipalité, maire en tête, ne s’en tienne pas à des paroles.
C’est le sens de la lettre que j’ai adressée à M. Leleux, le 15 mars:

Monsieur le Maire

Le 19 octobre dernier, j’attirais votre attention sur la situation dramatique de Mme Sandra Guerville, mère de quatre jeunes enfants, menacée d’expulsion pour un retard de loyer de 1 200 € auxquels se sont rajoutés 600 € de frais d’huissier.

Suite aux interventions que Gérard Piel, Vice-président du Conseil Régional et moi-même avons immédiatement effectuées auprès de la Sous-préfecture, M. Claude Serra, Sous-préfet nous informait dès le 26 octobre, qu’il avait décidé de différer l’ordre d’expulsion afin de permettre le relogement de cette famille.

Par courrier du 6 novembre, vous m’avez accusé réception.

A ce jour -quatre mois plus tard- rien n’est réglé. Cette jeune mère est toujours sous la menace d’être expulsée.
Les expulsions locatives reprennent le 16 mars.

Il a été répondu par le service logement de la Communauté d’Agglomération qu’aucun logement n’était disponible.
Pourtant des logements sociaux vacants existent, mais ils sont « réservés » aux familles de La Tourache qui refusent toujours de partir.

C’est une situation aberrante : on bloque des appartements vides pour des mois en prétendant en même temps ne pas pouvoir faire face à des cas aussi urgents comme celui de Mme Guerville.
Je vous demande donc d’intervenir et d’user de toute votre autorité auprès des différents bailleurs pour que Mme Guerville et ses enfants bénéficient enfin du logement auquel ils ont droit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :