GRASSE: « LES COMPTES DE LA FOLIE ORDINAIRE  » (I) LE JARDIN DU CLAVECIN


jardin_clavecin.jpg

Situé au dessus du Cours, au début du Jeu de Ballon, ce jardin – un mouchoir de poche de 730 m2 – était jusqu’à présent un coin tranquille où, de temps en temps, quelques mères de familles ou personnes âgées venaient prendre le soleil.
Il n’y a jamais eu foule. En tout et pour tout, six bancs, deux oliviers (entretenus), deux bananiers (agonisants) et quelques fleurs autour d’une statue du peintre J.H Fragonard.

Il y a deux ans, au prétexte de la rénovation du Jeu de Ballon, le maire et ses élus avaient fait démolir les balustres provençaux traditionnels et annoncé des travaux à hauteur de 90 000 € hors taxes. (107 640 € TTC !).

Avec Guy Bargain, nous nous étions élevés contre une dépense aussi fastueuse pour un aménagement aussi peu urgent.
Pendant plusieurs mois, plus rien sinon des grillages de chantier en fer.
Puis, tout d’un coup, un nouveau projet. Montant : 300 735 € ! Pour 730 m2.
Trois fois plus que la somme -déjà élevée- prévue initialement.
On passa de 147 € le m2 à 412 € le m2 (ça doit être au moins du plaqué-or !).

On aurait presque envie de crier « au fou ! » devant de telles dépenses. D’autant que la ville dispose, si nécessaire, de cadres et techniciens parfaitement capables de procéder au réaménagement d’un jardin, à la plantation de fleurs et au remplacement d’arbres.
Mais plutôt que de choisir cette voie économique, M. Leleux a préféré, une fois de plus, faire appel à un « spécialiste en aménagement paysager et urbain » chargé de « la mise en forme du projet selon les idées émises par la ville (sic) », de la « rédaction des plans », de « l’aide à l’analyse des offres des entreprises » et de « l’assistance aux réceptions des travaux ». Montant des honoraires : 30 073 € ! (soit 41€ au m2 pour l’assistance !).

Bien évidement, j’ai voté -et le Groupe de « la Gauche Unie » avec moi- contre cette folle dépense. Mais que l’on ne vienne plus nous dire « qu’il n’y a pas d’argent à Grasse ». Ces comptes de la folie ordinaire en sont une nouvelle preuve …

Publicités

One Response to GRASSE: « LES COMPTES DE LA FOLIE ORDINAIRE  » (I) LE JARDIN DU CLAVECIN

  1. colette dit :

    voilà vous m’avez piqué ma conclusion : ça me rassure : il y a du blé à grasse ; les tentes
    des DON QUICHOTTE n’ont qu’à s’y implanter…. Quand il y a de l’argent, on peut avoir d’autres projets ; nous n’avons pas les mêmes priorités ; pendant que certains pensent à l’esthétique, d’autres essaient de remplir leur panse. Tout est important mais tout n’est pas essentiel ; . C e qui m’effraie c’est qu’on ne pense pas à l’état de pauvreté extrême de plus en plus de gens pour qui on doit construire des logements sociaux ; il est urgent d’économiser (de contrôler) les deniers publics et de mieux les distribuer ; pourtant, dieu sait que j’aime les belles choses : vous me faîtes peur, paul mais faut vivre debout et les yeux ouverts ; faudrait créer des espaces de jeux pour les gosses même s’ils sont détruits de temps en temps ou taggués ; bref, faut ouvrir des espaces de vie, d’autres perspectives ; que les enfants s’expriment avant les artistes……

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :