IRAK: UNE MORTALITE INFANTILE RECORD.


hopitauirak.jpg

Le 19 janvier 2007, une centaine des plus réputés médecins britanniques adressaient au Premier Ministre T. Blair une lettre dans laquelle ils exprimaient leur extrême inquiétude à propos des enfants d’Irak: « (…) Nous sommes inquiets du fait qu’en Irak, des enfants meurent par manque de soins médicaux. Des centaines d’enfants malades et blessés qui normalement pourraient être sauvés à l’aide de moyens simples sont actuellement condamnés à mort du fait qu’ils n’ont pas accès aux médicaments essentiels et autres soins. Des enfants qui ont perdu une main, un pied ou une jambe ne peuvent disposer d’une prothèse. Des enfants présentant de graves problèmes psychologiques ne reçoivent aucun traitement (…) ».

De son côté, l’Association Irakienne des Médecins dresse un constat terrible: 90% des hôpitaux manquent d’importants équipements médicaux.
A l’hôpital Yarmouk de Bagdad, cinq personnes meurent en moyenne chaque jour parce qu’elles ne peuvent être traitées y compris pour des blessures et maladies bégnines.
Dans la province de Bassora, entre janvier et juillet 2006, 90 enfants sont morts par manque de médicaments contre 40 pour la même période en 2005.

Après quatre années d’occupation américano-britannique, la santé n’existe plus en Irak et la situation des enfants est catastrophique.
Elle a reculé de plus d’un demi siècle. « A un niveau que le pays n’avait plus connu depuis les années 50« , déclare Joseph Charrie, l’ancien directeur du Département Population de l’ONU, spécialiste de l’Irak.
Du fait de la combinaison du blocus infligé pendant dix ans à la population, de l’invasion et de l’occupation, l’Irak montre l’évolution la plus négative du monde pour la mortalité des enfants de moins de cinq ans: de 50 pour 1000 en 1990, elle a atteint 125 pour 1000 en 2005. Une aggravation de 6,1% par an. Le record du monde!

Pourtant, l’Irak est un pays riche. Il possède les deuxièmes réserves de pétrole au monde. En deux décennies, de 1970 à 1990, le pays s’était doté d’infrastructures médicales remarquables qui couvraient l’ensemble du territoire.

J’ai visité en 2001 et 2002 – avant la guerre – les dispensaires et surtout le Centre de Cancérologie Infantile de Bagdad où j’ai été reçu par des médecins admirables qui faisaient face à peu près sans moyen à la maladie et aux souffrances des enfants.
Je revois leurs visages, celui des enfants et des mères qui m’avaient demandé de les photographier pour témoigner.
J’ai invité des médecins à venir raconter ce qu’ils vivaient à la Rencontre Internationale « Enfance et Violences en Méditerranée » que le Festival Transméditerranée, l’Espace Associatif de Rabat et l’Association Bayti ont organisée en septembre 2001.

Je n’ose imaginer ce qu’ils sont devenus.

Mais quatre ans après cette guerre provoquée à coups de mensonges contre un peuple qui avait déjà tant souffert d’un embargo injuste, le bilan est effarant.
Bush, Blair, Aznar et Berlusconi resteront dans l’Histoire comme des criminels de guerre qu’un Occident dominateur, lâche et complaisant aura été incapable de traduire devant la justice des hommes.

Que penser aujourd’hui des va-t-en guerre de chez nous, les Madelin, Lelouche (député UMP de Paris et président de la Commission Défense à l’Assemblée Nationale) qui n’ont toujours pas fait leur mea-culpa? Et du servile N. Sarkozy qui est allé proclamer lors de sa visite à Bush que « la France avait fait trop de bruit » à propos de l’Irak?

sarko-bush.jpg

L’embargo imposé par les Etats-Unis à l’Irak de 1991 à 2003 (avec la complicité des gouvernants français) a fait descendre en enfer le peuple irakien.
Cette vidéo d’une émission de la RTBF de 1999 sur le travail de l’ONG française « Première Urgence » à Bagdad le montre sans détours.
Depuis mars 2003, la guerre et l’occupation ont fait franchir aux Irakiens le dernier cercle de l’horreur. Celui où les enfants payent le maximum.

NOUS NE POUVONS PAS NOUS TAIRE!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :