VENEZUELA ET EQUATEUR: BANQUE MONDIALE ET FMI HORS JEU…


chavez_reelu_afp.jpg

Même si en Europe – et en France singulièrement où les élections présidentielles viennent encore de le montrer – il semble n’y avoir plus désormais que le choix entre « libéralisme social » et « social libéralisme », le monde bouge et les peuples se font entendre de plus en plus.

Aux portes de « l’Empire », des pays, que les dirigeants États-Uniens avaient pris l’habitude de considérer comme leur arrière-cour, se rebellent, revendiquent la construction d’un « socialisme du XXIème siècle». Ils n’hésitent plus à remettre à leur place Banque Mondiale et FMI pour leur suivisme à l’égard de Washington et leur implication dans les politiques néo-libérales-capitalistes.

Récemment, le président équatorien Raphaël Correa a expulsé le représentant de la Banque Mondiale dont les liens avec les milieux économiques inféodés aux multinationales sont connus. En d’autres temps, ce serviteur des multinationales avait bloqué un prêt de plusieurs millions de dollars à l’Équateur parce que R. Correa, alors ministre de l’Économie, avait évoqué l’hypothèse d’une nationalisation des entreprises pétrolières…
Une fois les dettes de l’Équateur remboursées, R. Correa devenu président -en dépit d’une campagne démentielle des partis pro-américains et des ingérences de la Banque Mondiale -a expulsé son représentant et annoncé la nationalisation des entreprises pétrolières du pays.

Le 1er mai, c’est le président vénézuélien Hugo Chavez -autre bête noire des États Unis avec Fidel Castro– qui, dans un discours historique, a annoncé simultanément à l’occasion de la Fête internationale des travailleurs, l’augmentation de 20% du SMIG, la réduction de la journée de travail de 8h à 6h d’ici 2010, la nationalisation de l’exploitation du pétrole dans le bassin de l’Orénoque et le retrait du Venezuela du FMI et de la Banque Mondiale.

Voir l’émission (3’40 ») de la télévision vénézuélienne avec l’intervention d’Hugo Chavez annonçant la hausse de 20% des salaires et pensions et sa raison (traduction en français sous la vidéo).

« Le Président a expliqué dans son intervention qu’a été imposée dans les années 1990 une politique économique capitaliste néolibérale. Le salaire minimum a été gelé alors que l’inflation annuelle a atteint jusqu’à 100%.

Hugo Chavez:

« Vous savez bien que pendant la décennie 1990 – quand a été installé ici avec force le modèle capitaliste néolibéral – le salaire minimum des travailleurs qui est la base de référence pour les salaires mais aussi pour les pensions et prestations a été gelé y compris avec une inflation gigantesque qui a frisé certains moments 100%.
Et avec une inflation ausi galopante, le salaire minimum était bloqué.
Pourquoi?
Parce qu’ici c’était le FMI qui commandait; le FMI qui est le mécanisme de l’impérialisme nord-américain pour imposer des politiques économiques et sociales sauvages et exploiteuses aux pays du monde. »

Depuis son arrivée au pouvoir, Hugo Chavez a décrété plusieurs augmentations de salaires en faveur des travailleurs des secteurs public et privé.
En 1999, le salaire minimum était de 120 000 bolivares (bs) pour une inflation de 20%.
En 2000, le salaire minimum était de 144 000 bs et la journée de travail de 8h.

A partir de ce moment là, les augmentations ont été régulières.
2004, augmentation de 30% des salaires en deux phases:
– 1er mai, 296 524 bs
– 1er août, 321 235 bs
2005: 405 000 bs
2006: 512 325 bs

Depuis le 1er mai 2007, le Vénézuela offre le plus fort salaire minimum d’Amérique Latine: 614 790 bs. Soit 20% d’augmentation des salaires et retraites alors que l’inflation est maintenant contenue. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :