MANDELIEU N’EST PAS L’ATLANTIDE ET M. LEROY N’EST PAS TOUTANKHAMON…


pegomas1.jpg

Ouf! Le député-maire de Cannes, M. B. Brochand a finalement retrouvé son algéco et par là-même sa permanence électorale mandelocienne.
Certes, celle-ci n’est plus tout à fait là où il l’avait louée, à Mandelieu.
Elle n’est même plus dans la VIIIème circonscription puisqu’on a repéré « l’Algéco Volant » à Pégomas. Dans la IXème circonscription (!) où la société de levage commanditée par le maire de Mandelieu-La Napoule, M. H. Leroy, a son siège.

Aussi triste que cela soit pour l’attrait touristique qui aurait pu en résulter (et de la mane conséquente pour la « Capitale du Mimosa »), il n’y a pas eu de prodige.
L’algéco mandelocien ne rejoindra pas dans les pages de la grande Histoire les mystères des Pyramides ou de l’Atlantide…

Mais, plus banalement, M. H. Leroy risque d’avoir quelques difficultés à faire partager par la justice son sens rare de l’humour. « La mairie, a-t-il expliqué plusieurs jours après les faits, a été mandatée par le Syndic et par le propriétaire puisque le modulaire était installé sur des parties communes de l’immeuble, et en contradiction complète avec le bail commercial« .

Ah bon!

A Mandelieu (République Française?), un maire – par ailleurs candidat député « sarkozyste » – est donc habilité, sans décision de justice, à faire procéder à l’enlèvement d’un local qui – mais cela n’a évidemment rien à voir – se trouve être la permanence électorale d’un autre candidat (député UMP sortant)?

Pas étonnant qu’avec des pratiques aussi démocratiques (et qui n’en sont pas à leur commencement, voir par exemple l’affaire du « déménagement » des bureaux du Syndicat Intercommunal de la Siagne et de ses Affluents -SISA- d’Auribau ou les pressions pour empêcher André Aschieri de présenter son livre « Silence, on intoxique » à Mandelieu), l’intercommunalité dans le bassin cannois soit au point mort.

Pas surprenant non plus qu’en dépit des manoeuvres de Mme Tabarot l’élargissement de l’Agglomération Pôle-Azur-Provence proposée (et reproposée) par son suppléant M. Leleux se soit heurté au refus déterminé d’une majorité d’élus communautaires de laisser entrer, entre autres, Mandelieu dans la CAPAP.

Notre Moyen-Pays provençal avec le démocrate H. Leroy, vice-président?
On frémit rien que d’y penser!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :