ANTENNES RELAIS: LE GRAND ECART DE LA MUNICIPALITE DE GRASSE.


paillasson-panneau-2-small.jpg

Le 26 octobre dernier, me faisant l’écho des inquiétudes des habitants de Château-Folie devant l’augmentation des installations d’antennes réémettrices sur le toit (!) des H.L.M., j’avais écrit à M. Leleux pour lui demander de refuser de donner son accord lorsque ces antennes sont situées dans des secteurs où elles risquent de mettre en danger la santé publique.

J’étais déjà intervenu dans le même sens, en septembre 2006, au sujet du mécontentement des Plascassierois et de l’installation d’un second pylône d’antenne dans leur hameau (il y en a déjà un que M. Leleux a laissé s’installer en 1996, lors de son 1er mandat).

La réponse à ma lettre m’est parvenue il y a quelques jours, sous la forme d’un courrier de M. Bonelli, conseiller municipal délégué, qui comprenait un rapport de mesure des champs électromagnétiques à Château-Folie (daté du 12 avril 2007) et la copie d’une lettre de la ministre de la santé (du 4 juillet) faisant référence à un rapport adopté le 21 mars 2007.

J’avoue ma perplexité devant la réponse qui m’a été faite.
D’une part, parce que le représentant de M. Leleux m’écrit « qu’aujourd’hui, la seule certitude, unaniment reconnue, est que l’appareil de téléphone portable personnel est bien plus nocif que les antennes de relais« .
Cela revient à hiérarchiser la peste et le choléra. Ce qui n’a pas grand sens.
D’autre part, parce que M.Bonelli ignore dans sa démonstration le rapport de Bioinitiative, qui date de fin août, et qui présente la première synthèse internationale de 14 éminentes personnalités scientifiques faisant autorité en la matière. Il en ressort, entre autre, que « les normes appliquées dans la quasi totalité des pays au niveau mondial ne suffisent pas pour protéger les populations« .

Ce rapport de Bioinitiative, comme le souligne la lettre n°22 de l’association P.R.I.A.R.T.E.M. (Pour une Réglementation des Implantations d’Antennes Relais de Téléphonie Mobile) constitue « un pavé dans la mare trop tranquille des experts officiels« …

Il serait peut-être temps qu’au lieu de tergiverser ou d’avancer des arguties, M. Leleux et sa municipalité fassent jouer le principe de précaution pour protéger les Grassois de cette pollution invisible mais dangereuse.

Ou bien, dans le domaine des antennes relais, sera-t-on à Grasse -comme pour le désamiantage des bâtiments publics- en retard de trois guerres?

Publicités

3 Responses to ANTENNES RELAIS: LE GRAND ECART DE LA MUNICIPALITE DE GRASSE.

  1. PONS dit :

    Bonjour Monsieur Euziere
    Oui, une enquete récente prouve par A+B que les appareils sont dangereux
    Mais j’en reviens toujours aux mesures des emissions d’ondes en intensite et à des perimetres croissants, a partir des antennes
    Celà doit etre une clause de toute Charte
    avec des chiffres ce serait clair

  2. Gib dit :

    1er point : La nocivité des antennes relais, indispensables au bon fonctionnement des réseaux de téléphonie mobile, a mainte fois été démontrée. Mais les résultats ont été mis en doute par des soi-disant experts payés par les opérateurs.

    2ème point : Pour autant, ces « experts » n’ont pas réussi à prouver l’innocuité de ces appariels (et pour cause !), c’est donc parce qu’il y a un fort doute qui subsiste que le principe de précaution doit s’appliquer

    3ème point : c’est un problème de santé publique. Et les décisions ne peuvent être prises qu’à partir d’une décision politique. D’ici quelques années, à l’image de ce qui s’est passé avec l’amiante, on se rendra compte en France des dégats sur les populations et alors il faudra faire les comptes et évaluer les responsabilités.

    4ème point : Ceux qui, en particulier à l’échelon local, essayeront de s’en tirer en plaidant l’ignorance, cet argument se retournera contre eux puisqu’en matière de santé publique le doute justement est à la source même du principe de précaution prévu par la loi !

    5ème point : Il est temps que les pouvoirs publics cessent de se faire la courroie de transmission de ce système mécantile dangereux. Et ceci pour lutter non seulement contre les risques sur la santé physique, mais aussi pyschologique : la dépendance de plus en plus dure, à grands coups de publicité, à l’égard de produits  » high techs » et dont en particulier les jeunes sont les 1eres victimes ! Hier soir encore Orange a mis sur le marché un nouveau produit de folie payant : 49 euro par mois c’est le début, mais dans le cas probable d’une utilisation conséquente genre films, clips musique, internet, ce sera plusieurs centaines d’euro par mois que les gens vont payer ! C’est sans fin.

  3. PONS dit :

    oui, Gib je suis de votre avis
    etre relié à internet et ne plus voir les gens qui passent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :