AID EL ADHA 2007 ET VOEUX 2008.


allah.jpg

Invité par des amis musulmans au rassemblement festif organisé le 23 décembre à l’occasion de la plus grande fête de l’Islam: l’Aïd el Adha, j’ai eu le plaisir d’y retrouver nombre de familles dont j’ai vu grandir les enfants. C’était à Mouans-Sartoux, à la salle Léo Lagrange.
Parmi les quelques 1300 présents, une immense majorité de Grassois. De la musique, du théâtre, du thé et du café, des gâteaux. De la bonne humeur et beaucoup de gentillesse.

En discutant avec le maire de Mouans-Sartoux, André Aschieri, j’ai appris qu’il avait également mis à la disposition des musulmans du pays grassois le gymnase pour qu’ils puissent effectuer la grande prière de l’Aïd.
Jusque là, rien que de très normal (même si le normal tend parfois à devenir l’exception…).
Dans une république laïque comme l’est la France, un maire doit mettre à la disposition de ses concitoyens les salles publiques dont ils ont besoin.
La laïcité, c’est pour chacun le droit d’exercer librement son culte dès lors qu’il respecte la liberté des autres.

Question. Pourquoi nos concitoyens musulmans ont-ils dû organiser les manifestations de l’Aïd à Mouans-Sartoux et non à Grasse où ils vivent, payent leurs impôts et où ils sont souvent nés?
La salle Chiris qui reçoit de grandes manifestations aurait pu accueillir celles de la communauté musulmane. Elle était libre à ce moment là.

Y aurait-il deux sortes de citoyens: ceux qui ont toutes les facilités et puis d’autres un peu moins fréquentables, un peu moins « affichables », finalement un peu moins citoyens?

Mes voeux, à l’occasion de 2008, sont donc extrêmement simples. Que chacun puisse jouir dans notre ville d’abord et bien au-delà, de ses pleins droits de Citoyen. Dans l’égalité et le respect.
C’est le seul chemin pour bâtir ensemble la justice et la paix que je souhaite à tous.

Publicités

5 Responses to AID EL ADHA 2007 ET VOEUX 2008.

  1. Adam dit :

    Rares sont ceux qui « osent » aujourd’hui s’exprimer comme vous le faites.
    Cela demande un véritable courage ,situation grave mais réelle!

    En effet , la peur « programmée » ,la désinformation ,les amalgames ,l’ignorance ou tout simplement l’islamophobie censurent tous propos positif concernant les musulmans ou l’islam.
    A contrario ,certaines plumes « se lâchent » pour pointer une communauté qui pour la plupart d’entre elle ,ne demande qu’à vivre en paix .

    Pour revenir à votre article ,je suis surpris dans un premier temps et dans un second ,cela confirme bien mes propos quant à la désinformation ou plutot l’absence d’information…
    Petite question:qu’est ce qui est le plus grave: ignorer ou censurer ?

    Alors merci Monsieur EUZIERE de nous informer ,c’est tout à votre honneur .

    Un grassois ouvert à TOUS comme vous.

  2. louise michel dit :

    surtout lorsque l’on sait que cette salle Chiris a été prêtée à la paroisse pour un grand rassemblement le 24 Décembre. Comme toujours: 2 poids 2 mesures !!

  3. Paul Euzière dit :

    Il y a, en tout cas, il doit avoir de la place pour tous dans une ville.
    Chaque citoyen doit pouvoir pratiquer son culte
    , avec ses temps forts, dans la commune où il vit.
    C’est vrai pour les Catholiques, pour les Protestants, et pour les Juifs qui généralement bénéficient des avantages matériels de l’antériorité historique en France.
    Mais les autres cultes: l’Islam -deuxième religion de France- et le Bouddhisme qui sont désormais une part de la réalité française doivent être traités à égalité.

    D’un point de vue citoyen, le non traitement égalitaire et la stigmatisation d’une religion confondue avec les dérives de son utilisation politique sont insupportables.

    La République garantit à tous les mêmes droits et le même traitement en matière de croyance (comme d’ailleurs de non-croyance).
    Les élus, et les citoyens, doivent y veiller

  4. michel colette dit :

    Pour les bouddhistes, il n’y a pas de problème… On ne vénère pas Bouddha comme un dieu car le Bouddha c’est toi. Donc pas de culte ni de lieu de culte ; ce n’est pas une religion mais une philosophie sans dieu donc pas de culte. Seul support la force de l’esprit, la pratique de la méditation, la compassion, voire l’empathie en vue la non-violence et… l’éveil. Bref, des milliers de ré-incarnations et beaucoup de difficultés pour y parvenir. Bon, la lutte n’est pas exclue, les Tibétains étant des peuples guerriers, les moines, on les a trouvés dans la rue il n’y a pas longtemps. Bref, les bouddhistes n’embêtent personne. Ce sont des gens discrets qui n’imposent rien, ne demandent rien mais qui insufflent, distillent la paix . On dit qu’un battement d’aile de papillon au Japon entraîne un ouragan en Amérique…. rien n’est impossible même un communiste bouddhiste… Je pense que le meilleur lieu de culte, quelques que soient les religions, c’est notre coeur. Ceci étant écrit, vu les prix des loyers exorbitants dans notre région, je me demande comment il faut faire pour trouver une salle de prières et que c’est inadmissible de prier dans la rue…vu les temps qui courent, l’homme ayant besoin d’un dieu pour pardonner tous les péchés du monde…

  5. Max A. dit :

    Compliments à Paul Euzière pour son texte intelligent et, dans la situation actuelle, courageux, car il va à contre-courant ; compliments aussi aux intervenants.
    En effet, nos classes dirigeantes et les médias qu’elles contrôlent (preque tous) cherchent à utiliser ou à favoriser un courant islamophobe qui fait bien leur affaire, et qui facilite… leurs affaires.
    Tout cela n’est pas nouveau : Lénine, un dirigeant politique qu’on a tort de ne plus lire, expliquait déjà (en 1909 !) que les classes dirigeantes de l’époque utilisaient l’anticléricalisme (quelle que soit la religion) « comme moyen de détourner l’attention des masses  » exploitées.
    Il est évident que nos dirigeants actuels préfèrent qu’on se dispute à propos de religion, de mosquée, de Coran etc., plutôt que de s’intéresser à l’exploitation subie en commun par les croyants et les non croyants, qui, tous ensemble, à des degrés divers, alimentent les bénéfices ou les « stock-options » des Bolloré, Bouygues, Lagardère et autres amis de notre cher et très ou trop médiatique Président…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :