UN PRESIDENT EN SANDALES DE FRANCISCAIN…


Les « grands » medias français n’aident pas toujours à comprendre la réalité d’un monde qui est en mouvement.

Engoncés dans leurs certitudes et leur mauvaise foi, ils donnent souvent, à l’étranger, l’image d’une France d’un conservatisme poussiéreux, figée dans ses certitudes et donneuse de leçons.

Après 61 ans de domination du parti conservateur « Colorado » (et d’une longue dictature), l’ex-Evêque Fernando Lugo a été investi président du Paraguay le 15 août en présence d’une foule de plusieurs milliers de personnes et de sept chefs d’Etat (dont le Vénézuélien Hugo Chavez, l’Equatorien Rafaël Correa et le Bolivien Evo Morales).

Compte rendu -modèle…- de Radio France Internationale (RFI) dont la correspondante a vécu l’événement… à Rio de Janeiro (Brésil!!!).
« Surnommé l’Evêque des pauvres par ses partisans, Fernando Lugo est pour ses adversaires, l’Evêque rouge… », « la réalité paraguayenne est selon lui « unique »: 35% de pauvres, une corruption au sommet de l’Etat, des trafics en tous genres… », « l’Evêque des pauvres rejoint cependant le groupe des présidents de la nouvelle gauche sud américaine qui disent agir aux nom des plus pauvres »…, etc.

Compte rendu de Radio Canada:
« Agé de 57 ans, le président Lugo s’est donné comme priorité la lutte contre la pauvreté et la réforme agraire (…).
Le nouveau président a déclaré que le Paraguay allait tourner le dos à la réputation de corruption de son pays.
L’ancien religieux était vêtu de sa traditionnelle chemise blanche à col Mao, sans veste ni cravate et chaussé de sandales de Franciscains.
Fernando Lugo avait déjà annoncé qu’il ferait don de son salaire mensuel de 6000$ aux pauvres. Et c’est en guarani, la langue des Indiens du Paraguay qu’il a débuté son discours d’acceptation avant de leur demander l’autorisation de passer à l’espagnol…
 »

D’un côté, les insinuations. De l’autre, des faits.

Un président de la République sans cravate et en sandales de Franciscain qui renonce à son salaire (lui ne l’a pas multiplié par deux comme un certain président français…), c’est tout un symbole que relève Radio Canada mais qui dérange « l’ordre du monde », celui de G. W. Bush, de N. Sarkozy et de RFI (version C. Ockrent)…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :