GRASSE: ON SE DEBARRASSE DES MUSEES…


musee

Après les piscines (« Altitude 500 » et « Harjès ») et leurs personnels dont l’entretien et la gestion ont été transférés de la Commune de Grasse à l’agglomération Pôle Azur Provence, ce sont maintenant les musées -le Musée International de la Parfumerie, mais aussi le Musée d’Art et d’Histoire de Provence et la Villa-Musée Fragonard- que Jean-Pierre Leleux veut faire passer à l’Agglomération.

En même temps, le Musée d’Art et d’Histoire de Provence et la Villa-Musée Fragonard seraient fermés, sauf les samedi et dimanche…

A aucun moment les élus municipaux grassois n’ont été saisis de cette situation qui, outre les nombreuses questions qu’elle soulève, porterait un nouveau coup sans précédent -inacceptable- au patrimoine et à la vie culturelle de Grasse comme Capitale de la Provence Orientale.

C’est tout le sens de la lettre que j’ai adressée au Sénateur-maire de Grasse :

Monsieur le Maire,

Nous souhaiterions être informés de la situation exacte et du devenir des musées de Grasse (Musée d’Art et d’Histoire de Provence – ancien Musée Fragonard-, Musée International de la Parfumerie -MIP – et Villa-Musée Fragonard,).

  • En effet, d’une part, il semblerait que soient envisagées les fermetures du Musée d’Art et d’Histoire de Provence et de la Villa Fragonard qui ne seraient plus ouverts au public -en groupe- que les samedis et dimanches.

Cette éventualité est inacceptable pour tout Grassois attaché au patrimoine provençal, à l’histoire de notre ville et à son rayonnement.

Elle soulève de multiples questions de droit.

En tout état de cause, elle exige que la Commission Municipale des Affaires Culturelles et celle des Finances soient saisies de ce dossier et en débattent.

Il en va de même pour le Comité Technique Paritaire pour ce qui concerne les personnels qui sont actuellement en poste tant au Musée d’Art et d’Histoire de Provence qu’à la Villa Fragonard.

  • D’autre part, 13 embauches supplémentaires viennent d’être effectuées pour le Musée International de la Parfumerie. Ce qui représente au minimum 250 000 € par an de fonctionnement. Ces postes ont-ils été prévus au Budget Primitif 2009 ? Combien ces embauches représentent-elles précisément ?

Au total, ce ne sera plus la trentaine d’employés des musées de Grasse qui seront transférés à l’agglomération Pôle Azur Provence au mois de juillet 2009, mais une cinquantaine.

Le personnel de l’Agglomération passerait de moins de 100 personnes aujourd’hui à près de 150 !

Outre l’aspect financier, pour quelle raison le Musée d’Art et d’Histoire de Provence et la Villa Fragonard qui appartiennent au patrimoine communal des Grassois seraient-ils transférés à l’Agglomération ?

Comment peut-on imaginer que le devenir des bâtiments qui sont des joyaux historiques échappe à ceux qui devraient en être les gardiens attentifs : les élus municipaux ?

Enfin, dans cette hypothèse à laquelle je me refuse de croire, que deviendrait alors la maison Iacomi (Bd Fragonard) qui jouxte le Musée d’Art et d’Histoire et que le maire précédent, M. Hervé de Fontmichel, avait eu la sagesse d’acquérir pour servir de réserve au MAHP ?

Depuis 1995, ce bâtiment a été laissé à l’abandon. Aujourd’hui, des travaux coûteux de réfection des toits et des planchers sont absolument indispensables…

Autant de questions qui méritent des réponses claires.

Publicités

2 Responses to GRASSE: ON SE DEBARRASSE DES MUSEES…

  1. colette dit :

    Pour moi, c’est une déclaration de ville morte un peu plus chaque jour…. ville aux façades repeintes, très joli tape à l’oeil quelle qu’en soient les raisons économiques, l’agglo c’est aussi nous…. qui paierons donc …. quand on ferme des églises, des petites chapelles, des musées c’est comme si on fermait des chemins vers la culture, chemins qu’on n’emprunte pas tous les jours, mais on sait qu’ils sont ouverts comme un livre sur le chevet qu’on est LIBRE d’ouvrir….. Quelle époque triste ! En période de récession économique (tout à coup, c’est la cata !!!!) mais cela fait bien longtemps qu’on la voit venir cette crise et on continuait à dépenser….)quelle est la priorité de monsieur le maire pour la ville…. je ne vois pas d’avenir positif même pour les parfumeries qui se délocaliseront ; on dépense en espérant que l’autre paiera; mais l’autre c’est nous ; ce n’est qu’une illusion de plus. Bref…bonne nuit!

  2. Robert dit :

    Autre fait du prince qui confond biens et deniers publiques avec ses biens personnels, la ville de Grasse se meurt chaque jour un peu plus, le commerce qui lie le lien entre les individus est mort, monsieur le maire ne s’en preoccupe plus. Seuls les habits d’apparat donnent l’impression que Grasse rayonne. Avec cette decision il se moque une fois de plus des elus de son opposition pour décreter à sa guise sans concertation prealable signe d’un respect des elus du peuple.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :