AZIZ BINEBINE: TAZMAMART, CETTE IRREDUCTIBLE VOLONTE DE DIGNITE.

mai 2, 2009

tazmamart

Loin des cartes postales, Marrakech sera toujours pour moi, d’abord, la rencontre exceptionnelle au printemps 2001 avec Aziz BineBine, l’un des rares survivants du bagne mouroir de Tazmamart.
Son frère, mon ami Mahi, que le Festival TransMéditerranée avait reçu en tant qu’écrivain et peintre résidait alors à Paris.
Sachant que j’allais me rendre à Essaouira, Mahi m’avait recommandé: « Va à Marrakech et vois Aziz« .
C’est ainsi que je pris la route de Marrakech non pas pour découvrir la plus ensorcelante des capitales impériales du Maroc mais pour écouter le récit incandescent et incroyablement serein d’un voyage de plus de dix-huit ans en enfer. Lire le reste de cette entrée »