MAHI BINEBINE: ET SI ON NE LAISSAIT PAS FILER LES ETOILES?


Ecrire aujourd’hui un roman sur le terrorisme est un peu une gageure.
D’abord, parce que le thème a tendance à être mis à toutes les sauces, que d’autres auteurs l’ont déjà abordé et qu’il est donc difficile de faire du neuf et autrement.

Avec ce huitième roman, « Les étoiles de Sidi Moumen » -Ed. Flammarion-, Mahi Binebine a réussi ce pari difficile.
Le tour de force de nous faire partager et comprendre sans aucune complaisance mais avec infiniment d’humanité la trajectoire de Yachine, surnom de l’un de ces quatorze jeunes qui, un matin de printemps de 2003, sont sortis du bidonville de Sidi Moumen, cloaque de 100 hectares jouxtant une immense décharge, pour se transformer en bombes humaines dans le centre de Casablanca.

Cette tragédie a ébranlé un Maroc qui, toutes classes confondues, se pensait alors à l’abri du terrorisme. Loin d’une approche moralisatrice ou politique, Mahi nous la fait partager de l’intérieur, bien plus que comme marocain ou ami du Maroc, comme « frère humain » de ces damnés de la terre sans espoir, sans perspective, « proies faciles des marchands de rêves« .

Avec cette même empathie qu’il a si sensiblement manifesté dans ces autres romans « Cannibales », « Pollens » et « Terre d’ombre brûlée » pour tous les naufragés et les exclus, Mahi nous met face à l’impitoyable matrice de la misère et du désespoir, avec « cette odeur de pourriture et de mort devenue si familière qu’elle colle à la peau de chacun« . Là, mesures policières et discours moralisateurs sont sans effet car « la décharge est toujours là, inamovible« , infinie avec, courant insouciants des enfants chétifs: les Nouvelles Etoiles de Sidi Moumen.

Mais, finalement, Sidi Moumen et ses étoiles filantes si dangereusement fragiles ne sont-elles pas aussi par leur désespoir la grande métaphore de notre monde, l’image de nos cités, du « no-future » de nos sociétés d’opulence sélective et d’égalité relative?

Mahi Binebine, interview:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :