J.P.LELEUX, J. FLORES, CRISTINA KIRCHNER ET « LE MARIAGE EGALITAIRE »


La tournure qu’a pris l’échange dans « Nice-Matin » entre le maire de Grasse et sénateur,  J.P. Leleux, et J. Florès à propos du mariage homosexuel est consternante à plus d’un titre.
M. Leleux -qui semble avoir tous les droits- s’arroge celui de dire urbi et orbi non à « la loi sur le mariage pour tous » et de manifester à Paris au nom du très vertueux principe de « la défense de la famille ».

Mais pas seulement. Il voudrait aussi empêcher que Jean Florès dise ce qu’il pense publiquement. Il aurait, dit-il sans rire, « préféré une discussion entre hommes ».

En clair, à lui, tous les droits de s’exprimer.
Aux autres, celui de se taire.
Une fois de plus,  J.P. Leleux montre sa conception très particulière de la démocratie.
D’ailleurs, au cas où l’insupportable Jean Florès n’aurait pas bien compris, il lui rappelle qu’il est Directeur du théâtre de Grasse et donc…

Lamentable!
Parce qu’il est Directeur d’un Théâtre financé par la Ville et l’Agglomération, J. Florès n’aurait plus le droit d’exprimer publiquement ses opinions de citoyen et de responsable  associatif !
Mesurons bien où l’on en est à Grasse…

S’agissant de l’extension et de l’égalité d’un droit , le débat aurait exigé une autre tenue .

En juillet 2010, la très catholique Argentine (91% des Argentins se déclarent catholiques), a été le dixième pays du monde et le premier d’Amérique Latine à accorder le mariage aux homosexuels.
L’avaient précédée, entre autres: l’Espagne, le Portugal, le Canada, l’Afrique du Sud, les Pays-Bas, l’Islande, la Belgique, la Suède, la Norvège.
A son tour, l’Uruguay, est le deuxième pays d’Amérique Latine à mettre à l’ordre du jour de ses travaux parlementaires une loi similaire.

Il s’agit donc d’une exigence citoyenne légitime qui se fait jour progressivement partout.
Lors de la signature de « la loi sur le Mariage égalitaire », la Présidente argentine, Cristina Kirchner qui, depuis a été brillamment réélue dès le  1° tour en 2011,  a bien montré la dimension de justice entre les citoyens que revêt ce droit au mariage.

Lors de son discours dans les salons du palais présidentiel de la Casa Rosada à Buenos Aires, Cristina Kirchner a rappelé le long chemin des droits  pour les femmes en Argentine. « Et regardez où nous en sommes aujourd’hui!  » a ajouté la première femme élue et réélue démocratiquement dans le pays.
« En réalité, nous n’avons pas promulgué une loi, mais une construction sociale qui est devenue plurielle, transversale, qui n’appartient à personne sinon à ceux qui construisent la société.
Aujourd’hui, nous sommes une société plus égalitaire que ce que nous étions la semaine dernière. Tous nos voeux de bonheur!« .

Peut-être, aurait-il été préférable de voir certains sénateurs et députés de « la France,  Patrie des Droits de l’Homme  » être capables d’avoir cette hauteur d’approche.

Ce que j’ai  exprimé dans le communiqué envoyé à la presse  que l’on trouvera ci-dessous.

« La polémique entre MM. J.P Leleux et J. Florès est surprenante

 Sénateur, donc parlementaire votant les lois, M. Leleux s’est exprimé publiquement contre la loi sur le mariage des homosexuels. Ce qui est son droit.
Tout comme est le droit de tout citoyen de dire ce qu’il pense de cette prise de position publique.

Que M. Florès -qui ne signe d’ailleurs pas à ce titre- soit Directeur du Théâtre de Grasse ne change rien au fond.
Comme les hétérosexuels, les homosexuels ont droit à l’amour et au cadre juridique du contrat qu’est pour l’État et les citoyens, le mariage.

 En accordant le droit de se marier aux homosexuels on n’enlève aucune liberté à quiconque, par contre on étend à tous un droit.

Ce droit a été obtenu sans le tintamarre politicien que l’on observe chez nous dans des pays aussi marqués par le catholicisme que l’Espagne ou l’Argentine.
La vie familiale dans ces pays ne s’en est pas trouvée pour autant bouleversée.

 En France, chacun-e, qu’il ou elle soit hétérosexuel-elle ou homosexuel-elle, doit avoir les mêmes droits de se marier ou de ne  pas se marier »…

                                                                                                                                           Grasse, le 24 janvier 2013

 

 

Publicités

4 Responses to J.P.LELEUX, J. FLORES, CRISTINA KIRCHNER ET « LE MARIAGE EGALITAIRE »

  1. colette dit :

    d’autres lieux d’autres moeurs ; pendant la brillante civilisation égyptienne, les Gaulois, les Romains….

  2. Brahim dit :

    La triste attitude du maire fait partie de la très longue histoire de la réaction. Il est de ceux qui ont hurlé contre le Pacs, la peine de mort, l’Ivg, mai 68, le Front populaire, l’interdiction de faire travailler les enfants de moins de douze ans… La liste n’est pas exhaustive, malheureusement. Ce que nous pouvons constater est que, malgré les réactionnaires, la société évolue. Heureusement. Ces personnes ne sont que nos terreurs qui nous motivent

  3. Fred dit :

    Une vision romantique et télescopique ainsi qu’une compréhension de la politique argentine par le petit bout de la lorgnette.

    Si la présidente Christina agit de la sorte ça n’est certainement pas avec cette grandeur d’âme que vous lui accordez. Ni pour la défense des droits, que ce soit ceux des femmes ou ceux des autre sur le continent sud américain et l’Argentine en particulier (puisque c’est de ce pays dont il est est question dans votre comparatif).
    La Présidente se préoccupe certainement plus de son brushing lissé tiré « fabricada argentina » que du sort de la populasse en général et de la gente féminine précisément.

    Vivant sur place (certes depuis peu mais quand même…) et discutant quotidiennement avec les argentins des difficultés de la vie ici, je peux vous certifier que le système politique (corrompu, partisan, clientéliste…) ressemble plus à une dictature économique, politique et morale qu’à une démocratie (négation de l’inflation réelle triple-galopante, contrôle du taux de change schizophrène & paranoïaque, perception de l’économie du type « Martine fait ses courses », gestion du pays à la petite semaine et envolées « lyrique » sauce perroniste pour donner le change à défaut de mieux).

    Dans les faits ce serait plutôt le bras d’honneur permanent en direction de ses cher(e)s compatriotes. Mais rien de bien différent de notre beau pays me direz vous…. car en France on continue encore de confondre République et Démocratie.
    Ça n’est pas parce que l’on demande de temps en temps au peuple de déposer son bulletin avec pour seul choix « la peste », « le choléra » ou « la grippe » que l’on peut sérieusement parler de démocratie.

    Pour en revenir à la mère Christina, n’est pas Allende qui veut… par contre un dictateur en jupons et rouge à lèvre faut voir…

    La vérité est à venir chercher plus du côté de la Plaza de Mayo que de la Casa Rosada.

    • Paul Euzière dit :

      L’objet de cet article n’est pas un exposé critique de la politique intérieure de Cristina Kirchner, réservé à ceux qui ont toutes compétences pour juger à partir du « grand bout de la lorgnette ».
      Il est de relater comment en Argentine, pays catholique, a été abordée la suppression de la discrimination sur le mariage en tant que contrat civil.
      La méthode diffère grandement de celle de M.Leleux, maire de grasse et sénateur, qui s’est fendu d’un « Manifeste » et a participé à toutes les manifestations contre le mariage égalitaire.

      Il est quelque peu surprenant d’opposer les « Mères de la Place de Mai » à la Présidente argentine alors que leurs représentantes sont au premier rang de la vidéo.

      Sur cette question comme sur celle des libertés et de la condamnation des tortionnaires de la Junte militaire, Cristina Kirchner (et son mari Nestor) ont fait beaucoup plus que les habituels donneurs de leçons.
      Voir sur ce même blog l’article sur « Victoria Donda et notre Argentine »

      Quant à la politique argentine, il appartient comme partout, d’abord aux citoyens du pays de la juger et de la sanctionner.
      Paul Euzière.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :