SYMRISE-AROMA GRASSE: ENCORE 2 MILLIONS D’€ DE PLUS !


BP 2013

Plus ça va, moins ça va…

Le gouffre Symrise-Aroma Grasse, est une réussite parfaite dans tous les domaines, particulièrement pour ce qui concerne les coûts et la défense de l’intérêt public par ceux qui seraient censés  le défendre.

On aura l’occasion de mettre en évidence la très étrange façon de défendre l’intérêt public des Grassois et des habitants de la Communauté d’Agglomération  Pôle Azur Provence qui a été mise en oeuvre à partir du 15 février 2008   par le « Contrôle de légalité » plutôt timide et des services de l’Etat pour le moins peu regardants.

Restons-en à cette nouvelle délibération (2013-053) votée à la demande de M. Leleux, président de la CAPAP et maire de Grasse, lors du conseil communautaire du 27 septembre 2013.

Elle comporte en tout et pour tout 11 lignes. Mais quelles lignes !
Pour « résorber une partie (pas tout!) du déficit de fonctionnement lié aux travaux, le conseil de communauté est invité à approuver le versement d’une subvention au budget annexe Sainte Marguerite II à hauteur de 2 000 000 €«  (cliquer sur le document pour lire la délibération)

Qu’en termes choisis, ces choses là sont dites:  « Le conseil communautaire est invité à approuver ».
« Il est invité« , et donc, il approuve que l’on dépense 2 millions d’€ de plus pour combler le déficit de fonctionnement d’un gouffre et d’un scandale appelé Symrise Aroma-Grasse .

Depuis 2008, M. Leleux et ses proches nous annoncent régulièrement qu’on va voir ce qu’on va voir et que X lots sont vendus ou en passe de l’être.

Et puis, au final, c’est au Budget de la CAPAP et donc à l’argent public que l’on fait appel. Par millions.
Mais tout va bien…A suivre (hélas)…

N.B.
Le Conseil communautaire du vendredi 29 septembre avait à son ordre du jour 29 délibérations (dont encore trois embauches de cadres contractuels pour trois ans ! ), mais aucun point à l’ordre du jour portant sur la décision du Tribunal Administratif  du 9 juillet d’annuler les 750 000 € de « libéralité » à la SARL Foncière Europe votés à la demande de M. Leleux en juin 2009.

« Spécialiste » de la communication, le Président de l’Agglomération -maire de Grasse a préféré ne même pas évoquer avec les élus de l’intercommunalité ce jugement qui concerne pourtant une décision financière lourde du conseil communautaire de la CAPAP.
Et les élus présents, pourtant informés par nos soins, une fois de plus se sont tus. Courageusement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :