GABRIEL GARCIA MARQUEZ: « LES EUROPEENS PENSENT QUE SEUL CE QU’INVENTE l’EUROPE… »


gabriel-garcia-marquez

L’arrogance dont font montre les dirigeants de l’Union Européenne (et pas de l’Europe, qui est bien autre chose)  à l’égard des  peuples du monde a quelque chose de choquant et dérisoire.
Dans le concert des donneurs de leçons, les dirigeants français sont souvent les plus en pointe, compensant des politiques désastreuses au plan intérieur par une agitation au plan extérieur  rythmée de coups de menton guerrier et d’aventures militaires.

N. Sarkozy a eu son « épisode » géorgien, puis sa catastrophique intervention militaire en Libye dont pourtant il avait reçu en grande pompe à Paris , dès son élection en 2007, le président: Mouhammar Kadhafi.
F. Hollande n’a cessé de prôner une intervention armée en Syrie et soutient un gouvernement ukrainien qui porte la responsabilité d’une guerre contre une partie de son peuple dont le seul tort était, à l’origine, de vouloir conserver le droit d’user de sa langue maternelle qui est le russe et non l’ukrainien. Car, n’en déplaise aux esprits simplistes modelés par nos médias, on peut être ukrainien et russophone, sans désirer aucun rattachement à la Russie.
F. Hollande lui a choisi: les ultra nationalistes (flanqués de néo nazis) de Kiev dont l’extrémisme conduit au démantèlement de l’Ukraine contre le respect des droits linguistiques et culturels des Ukrainiens russophones de l’Est.

Cet alignement sur Washington est un non sens absolu, du point de vue de notre histoire et des intérêts français, de nos industries et de notre agriculture qui voient se fermer l’immense marché russe.

N. Sarkozy comme F. Hollande ont substitué à une politique étrangère indépendante et rayonnante de la France, celle que sut défendre avec éclat Charles de Gaulle, une suite de coups de trompette médiatiques et de rodomontades contreproductives qui nous ridiculisent aux yeux du monde.

Car là est la question, non seulement pour la France; mais pour l’Europe.

L’immense écrivain et Prix Nobel de Littérature, Gabriel García Márquez, l’avait admirablement résumée dès 1989 dans son livre « Le général dans son labyrinthe »  (Ed. Grasset et Livre de Poche), magnifique réflexion sur le pouvoir et l’Histoire à partir de l’ultime voyage du  Libertador -le général Simon Bolivar– quand il descend, en 1830,  le fleuve Magdalena, de Bogota à Santa Marta pour un exil à la Jamaïque que la mort ne lui permit pas d’atteindre.

A ce visionnaire hors du commun, qui sema , au milieu de mille peines et défis, le rêve plus que jamais d’actualité de l’unité sud-américaine, « la Patria grande »,  Gabriel García Márquez fait dire: « les Européens pensent que seul ce qu’invente l’Europe est bon pour le reste du monde et que tout ce qui est différent est exécrable ».

Voilà comment le reste du monde, les grands intellectuels d’ailleurs, pas nos bouffons médiatiques, perçoivent aujourd’hui, non sans raisons, l’Europe, ses peuples et leurs dirigeants.

Gabriel García Márquez est mort le 17 avril 2014.
Son œuvre romanesque et aussi journalistique est considérable. Elle est un passage obligé pour pénétrer le monde sud-américain.
L’hommage à « Gabo » a été mondial non seulement dans les pays hispanophones mais  partout.

En Italie, deux des plus grands journaux « La Repubblica » et « l’Espresso » ont sollicité l’écrivain Alessandro Baricco pour réaliser un DVD accompagné d’une brochure de large diffusion pour  raconter « Gabriel García Márquez et le réalisme magique ».
En France,  à peu près rien.
C’est aussi à cela que l’on mesure où nous en sommes aujourd’hui.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :