2015: « LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE », LUCIDITE ET RESISTANCE…


voeuxPE

Ce mois de janvier 2015, les tueries de Paris, celle de « Charlie-Hebdo » et celle de la supérette cachère, se sont sinistrement télescopées avec la période des voeux.
Il reste que jusqu’à la fin du mois, nous pouvons toujours formuler les nôtres qui s’inscrivent pleinement dans l’actualité.

Lorsque, avec la équipe de copains d’origine algérienne, portugaise, tunisienne et marocaine de l’émission  « Transméditerranée » sur la radio Agora FM, nous avons créé le Festival du même nom, il y a 26 ans, c’était pour aider à découvrir les réalités des peuples et des cultures des peuples méditerranéens, dans leur diversité et leur complexité, et les défis que nous avions, avons et aurons, à affronter ensemble.

En 26 années, les épreuves ont été nombreuses. Dans toutes nos activités locales, françaises et internationales, nous avons accueilli des sommités françaises et étrangères, des acteurs de premier plan de l’actualité méditerranéenne, sans jamais céder aux modes ni à la facilité.
Rapidement, notre action culturelle, s’est doublée d’actions de solidarité, en direction des enfants, des femmes, des victimes des atteintes aux libertés.

La carte de voeux que le Festival TransMéditerranée a réalisée pour 2015 s’inscrit dans cette histoire et dans cet objectif de solidarité, de liberté et de dialogue entre les peuples.
Elle est la continuation de l’inauguration de la nouvelle saison du FTM; le 2 décembre, autour des « Peuples sans Etats »: Palestiniens et des Kurdes.

Tous ceux qui ont participé à cette inauguration gardent en mémoire l’émotion des participants quand nous avons réussi  à faire apparaître sur écran et à établir le dialogue avec Pierre Barbancey et Frédéric Lafargue, le premier grand reporter à « l’Humanité » et le second photographe pour l’agence Gamma, premiers Français à avoir réussi au risque de leur vie à pénétrer dans la ville kurde syrienne de Kobané assiégée, dont les habitants et groupes d’autodéfense résistaient héroïquement depuis deux mois aux attaques de « l’E.I ».
La photo que nous avons choisie pour illustrer cette carte de voeux a été prise par Frédéric Lafargue en décembre 2014. C’est celle d’une jeune Résistante armée kurde qui avance dans les ruines de Kobané, la démarche et le regard résolus.

Nous l’avons accompagnée de magnifiques vers du poète turc Nazim Hikmet.
Que chacun oeuvre à ce que « les ténèbres deviennent clarté »!

Pour nous, le chemin est clair: Liberté-Egalité-Fraternité, lucidité et « Résistance » qui n’est -disait René Char, le poète et commandant de la Résistance française- qu’espérance.
A toutes et à tous, bonne année 2015 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :