LOUIS FIORI: L’HOMMAGE UNANIME DE NICE


Dévoilement de la plaque par Christian Estrosi en présence de Jean-Louis et de Pierre Fiori

Résistant puis maquisard tout jeune, Communiste, Directeur d’Ecole, élu nicois, départemental et régional de 1953 à 1998, Louis Fiori a marqué tous ceux qui l’ont connu par sa chaleur, sa générosité fraternelle et la fidélité à l’idéal et aux combats de ses 20 ans.

Louis Fiori était un de ces « magistre » -Maîtres- du Pays niçois qui n’ont jamais oublié leur origines, celles d’un fils du peuple, qui savait ce que l’Ecole de la République pouvait et devait apporter aux enfants des couches populaires.
Il fut un de ces instituteurs qui n’acceptèrent jamais de devenir des professionnels de la politique, de vivre de la politique mais qui vécurent pour la politique, ne comptant jamais les sacrifices ni les heures passées pour le bien public, pour ces « humbles » , ces éternels laissés-pour-comptes, auxquels n’oubliait jamais de se référer une autre très grande figure des Alpes-Maritimes, instituteur lui aussi, mais de la génération précédente, Virgile Barel.

Si j’ai eu la chance de connaître et travailler -notamment sur des dossiers grassois plus que « lourds » avec Virgile Barel -notamment le montage scandaleux et à hauts risques financiers de l’usine de pyrofusion sur laquelle l’inoubliable député des Alpes-Maritimes  avait alerté, en vain, ministères de tutelle et autorités, j’ai eu le bonheur de partager plus de trois décennies de combats, d’espoirs et de revers, au côté de Louis Fiori qui pour moi fut, dans cette quête du bonheur pour tous, l’exemple des exemples par sa profonde humanité, son désintéressement absolu et sa fidélité à des valeurs partagées.

Louis Fiori, « Loulou », méritait le bel hommage public qui lui a été rendu par la ville de Nice, lundi 3 juin et qui n’avait rien d’une de ces pesantes cérémonies protocolaires dont on a hâte qu’elle se termine tant elle est convenue et coupée des réalités.
Les présences en premier lieu du maire et président de la Métropole, Christian Estrosi,  mais aussi du Premier Adjoint, P. Pradal, et de nombreux élus de la majorité niçoise comme de l’opposition: P. Allemand, P. Mottard, etc., en ont donné toute la dimension.

Si les militants et élus communistes étaient nombreux et ont été évidemment touchés par les mots de Jacques Victor, figure historique qui fut longtemps élu au conseil municipal et conseiller général de Nice, le discours de Christian Estrosi en a imposé à tous, tant il a été empreint de respect vis à vis de l’adversaire, de sensibilité et de chaleur à l’égard de Louis Fiori et de son engagement pour le bien public.

Rappelant sa fibre gaulliste, Christian Estrosi a su trouver le juste ton pour rendre hommage à un élu communiste qui fut un adversaire loyal et déterminé et, en même temps aussi, un partenaire actif dans la défense des dossiers niçois à la Région et ailleurs.

Pour Christian Estrosi,  « les clivages » et « étiquettes nationales » sont rarement l’essentiel quand il s’agit de faire avancer des dossier d’intérêt public à Nice ou dans le Comté. Et là on peut se retrouver autour de « l’Humain », sans pour autant se renier.
Sans doute, est-ce non seulement une spécificité niçoise, mais aussi provençale et méridionale.

Au terme de son discours, Christian Estrosi a annoncé que l’école de la Bornala dont Louis Fiori fut le premier directeur et le resta pendant onze années s’appellerait désormais « Ecole Louis Fiori ».

Cet hommage honore Louis et sa famille, ses camarades et si nombreux amis.
Il honore aussi la ville de Nice et son maire qui ont su dépasser les clivages partisans et les petites querelles politiciennes pour rendre un émouvant hommage à une personnalité rayonnante et modeste qui restera pour beaucoup et bien au delà de Nice, en ces temps incertains, un repère sûr, une boussole.


Jacques Victor, Christian Estrosi, Philippe Pradal

L’hommage de Christian Estrosi

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :