LIRE CHARLES ENDERLIN

juin 30, 2010

L’accueil à Grasse par le Festival Transméditerranée de Charles Enderlin a fait grincer quelques dents y compris parmi des proches.
Ce qui me réjouit.
« Qui n’entend qu’une cloche n’entend qu’un son » dit la sagesse populaire.
Pour influer sur le réel (et éventuellement pouvoir le transformer), il faut commencer par le connaître Lire la suite »