MORT D’HAKIM AJIMI: L’AVIS DE LA COMMISSION NATIONALE DE DEONTOLOGIE DE LA SECURITE

avril 25, 2010

Il y a bien eu « bavure » le 9 mai 2008, à Grasse, lors de l’interpellation particulièrement « musclée » qui a entrainé la mort par asphyxie du jeune Hakim AJimi.
J’avais souligné que si l’on suivait les premières déclarations officielles, Hakim était « mort pour rien, mort de rien« .
Non sans mal, l’obstination de la famille et du Comité Grassois Vérité et Justice pour Hakim, les interventions et mobilisation ont, peu à peu, permis à la vérité de se faire jour. Lire la suite »