LE PAYS GRASSOIS n°53: « LE 7 JUIN, FAITES ENTENDRE VOTRE VOIX »!

mai 31, 2009

pays_grassois_une

Au sommaire de ce numéro:

  1. L’éditorial d’Ange Mercado : “Le 7 juin il n’y aura qu’un tour. Faites entendre votre voix!“
  2. Paul Euzière: “Le front de Gauche, quelque chose de vraiment neuf“.
  3. Quelle gestion pour le logement social à Grasse?
  4. ERDF-GRDF (ex EDF-GDF) ne répond pratiquement plus…
  5. L’Hôpital de Grasse menacé par Patrice Cattaert
  6. Ecoles grassoises: une saignée des moyens sans précédent.
  7. Le 7 juin, ne vous laissez pas intimider!

Pour lire l’intégralité du journal, cliquez ici : Pays Grassois


« LE CHANT LOIN » D’YVES GIOMBINI

mai 24, 2009

aange_cailloux

Pédagogue qui a enseigné durant des années à l’école Gambetta avant de devenir un conseiller pédagogique attentif et chaleureux, Yves Giombini est aussi connu à Grasse pour son activité théâtrale intense.

Il est aussi un jeune écrivain à la plume sensible.

Ses textes sont profondemment ancrés dans sa trajectoire personnelle. Ils flirtent avec l’univers du conte et de la poésie.
Avec « Passagers de l’instant » (Ed. TAC Motifs), Yves nous invitait à découvrir, avec « la logique du coeur » Lire la suite »


ANTIBES: L’EUROPE SAUCE MADOFF ET LA NÔTRE…

mai 21, 2009

madoff-002

Il fut un temps où le département des Alpes-Maritimes – pas encore « Côte d’Azur » – était célèbre pour la beauté de ses paysages, la convivialité de ses habitants, et les peintres et écrivains qui y résidaient. Picasso, Matisse, Chagall, De Stael, Soutine,… (et bien avant eux J.H. Fragonard né à Grasse) ont contribué à cette réputation. Tout comme Gide, St Exupéry, Aragon, Bounine, Maupassant, …
C’était avant les années 60, quand la folie de l’argent-roi devint la règle avec la complicité d’une majorité d’élus locaux. Lire la suite »


AZIZ BINEBINE: TAZMAMART, CETTE IRREDUCTIBLE VOLONTE DE DIGNITE.

mai 2, 2009

tazmamart

Loin des cartes postales, Marrakech sera toujours pour moi, d’abord, la rencontre exceptionnelle au printemps 2001 avec Aziz BineBine, l’un des rares survivants du bagne mouroir de Tazmamart.
Son frère, mon ami Mahi, que le Festival TransMéditerranée avait reçu en tant qu’écrivain et peintre résidait alors à Paris.
Sachant que j’allais me rendre à Essaouira, Mahi m’avait recommandé: « Va à Marrakech et vois Aziz« .
C’est ainsi que je pris la route de Marrakech non pas pour découvrir la plus ensorcelante des capitales impériales du Maroc mais pour écouter le récit incandescent et incroyablement serein d’un voyage de plus de dix-huit ans en enfer. Lire la suite »