ANTENNES RELAIS DE TELEPHONIE MOBILE A CHATEAU FOLIE…

octobre 28, 2007

antenne.jpg 

Depuis plus d’un an, les habitants du quartier Château-Folie -des milliers de personnes- protestent contre l’installation sur le toit d’un bâtiment HLM de plusieurs antennes relais de téléphonie mobile.
Des centaines de signatures ont été recueillies sur une pétition remise au maire de Grasse qui assure ne pouvoir rien faire.

Dernièrement, de nouveaux aménagements ont été autorisés, accroissant la colère des locataires.
Je me suis donc adressé à M. Leleux.

  

A plusieurs reprises, des habitants des HLM Château Folie et des Résidences Château Folie m’ont interpellé au sujet de l’installation par Bouygues Télécom d’antennes-relais de téléphonie mobile sur le toit de l’un des immeubles HLM.

Dernièrement encore, vous avez répondu favorablement à une demande d’ajout de baie technique déposée par la société Bouygues Télécom sur le toit de ce même immeuble.
Outre les locataires de l’immeuble, compte-tenu de la proximité de nombreux autres bâtiments, tous les habitants du voisinage de cette installation sur un rayon de 300 m sont directement concernés par l’impact que ces antennes de téléphonie mobile peuvent avoir sur leur santé.
La pollution électromagnétique est en effet une réalité.
Les élus doivent y être d’autant plus attentifs que le rapport établi par le Bioinitiative Working Group -groupe de travail international composé de scientifiques, chercheurs et professionnels dont l’éminent professeur Lennart Hardell- prouve désormais que l’exposition aux charges magnétiques des lignes à Haute Tension, téléphones cellulaires et antennes relais entraîne un risque accru de maladies graves : leucémies infantiles, tumeurs cérébrales, modification de l’ADN, troubles du sommeil …

Je regrette que ces données n’aient pas été prises en compte et que vous ayez délivré les autorisations d’installations de ces antennes sur le toit même d’un bâtiment, en ignorant le principe de précaution.

Nous souhaitons donc que vous interveniez en tant que maire chargé de la sécurité et de la santé publiques sans attendre auprès de l’office HLM pour que ces installations de téléphonie mobile soient démontées et installées ailleurs que dans un quartier aussi peuplé.

Par ailleurs, il me semble indispensable que :

1°) tous les émetteurs existant sur le territoire de Grasse soient déplacés dans des zones non-urbanisées (à plus de 300 m de toute habitation, conformément aux recommandations des scientifiques).

2°) soit élaborée une charte locale entre la Ville et les opérateurs de téléphonie pour réglementer l’implantation des antennes relais de téléphonie mobile sur le territoire de Grasse.

Publicités

CHERS AFFERMAGES…

octobre 24, 2007

dsp.jpg

Qu’est-ce qu’un « affermage » ?
La délégation à une société privée par une municipalité (ou une autre collectivité territoriale) d’une mission de service public.
Principe : la société privée entretient les biens qui lui confiés. Elle encaisse les redevances. Les investissements lourds demeurent à la charge de la ville.
En clair : un système de gestion contre-performant : on garde le moins rentable en gestion publique, mais on privatise les profits.

Depuis des années, je n’ai cessé de faire la preuve -chiffres à l’appui- que la Ville était perdante dans ces marchés de dupes. Lire le reste de cette entrée »


RESISTANTS, DES JUIN 1940!

octobre 24, 2007

charles_tillon.jpg

Il y a ceux, dont M. Leleux, qui combattent chaque jour les valeurs que défendait Guy Môquet, mais qui veulent le récupérer, quitte à s’arroger la mission de lire sa lettre devant les lycéens réunis pour cette occasion (alors que le texte publié au Bulletin Officiel indique que cette tâche incombe aux enseignants).
Il y a les autres. Lire le reste de cette entrée »


A GRASSE ET AILLEURS, QUEL HOMMAGE A GUY MOQUET?

octobre 21, 2007

affiche_chateaubriant.jpg

Le 22 octobre 1941 au matin, dans la carrière de la Sablière à Châteaubriant, les ordres fusent, les fusils claquent, vingt sept corps d’otages -désignés aux occupants nazis par Pierre Pucheu, ministre du maréchal Pétain- s’effondrent sous les balles d’un peloton d’exécution allemand.

Le choix de Pucheu et du gouvernement de collaboration avec l’Allemagne nazie dont il était membre était guidé par un critère simple: les communistes, les syndicalistes qui résistaient à l’oppression nazie et qui avaient le tort de dire non au régime vichyste devaient mourir.

« Les 27 de Châteaubriant » étaient des hommes jeunes Lire le reste de cette entrée »


« TO BE OR NOT TO BE » ASCHIERISTE!

octobre 15, 2007

rodin11.jpg

Suis-je « Aschieriste »?

J’avoue ne m’être jamais posé cette redoutable question existentielle jusqu’à ce que -il y a quelques jours- un esprit assurément bien intentionné me révèle péremptoirement via internet, que mon appel à la constitution d’une liste d’initiative citoyenne était (ô infamie !) du ˝Aschieri dans le texte˝.

Bigre ! me suis-je inquiété. Serais-je comme le Monsieur Jourdain du ˝Bourgeois Gentilhomme˝ ? Lire le reste de cette entrée »


POUR LE PRIX NOBEL DE LA PAIX A EVO MORALES

octobre 10, 2007

evo-morales-premio-nobel.jpg 

En décembre 2006, Adolfo Perez Esquivel -Prix Nobel de la Paix argentin- a lancé une campagne internationale pour l’attribution  du Prix Nobel de la Paix 2007 à Evo Morales, Président de la Bolivie, indien Aymara, issu des « peuples premiers », de ces majorités exclues depuis plus de 500 ans.

La candidature d’Evo Morales est fondée sur les luttes qu’il a constamment menées -hier comme syndicaliste, aujourd’hui comme Président de la République-, pour la justice sociale, Lire le reste de cette entrée »


MARS 2008: QUELLES PERSPECTIVES POUR GRASSE?

octobre 10, 2007

logo_agora.jpg

On prend les mêmes et on recommence ou on change?
Pour quoi faire?
Avec qui?

En lançant l’idée de la création d’une liste d’initiative citoyenne, je replace, au coeur du débat, des femmes et des hommes qui sont sur le terrain et au coeur des problèmes.

Objectif: rendre Grasse à ceux qui y vivent et y travaillent.
Nouveau? Sans doute.
Dérangeant? A coup sûr…
Et alors?
L’appartenance -ou non- à un parti n’est pas un critère de compétence.

Jeudi 11 octobre, de 18h à 19h, sur Agora FM (94 Mhz), je répondrai en direct aux questions de Vicky Bérardi et aux votres (Tel: 04 93 36 84 85).

Ecouter Agora FM en direct.