« DES HOMMES ET DES DIEUX »: TEMOIGNER JUSQU’AU BOUT

octobre 3, 2010

Le 27 mars 1996, sept moines cisterciens de Tibhirine, monastère d’un petit village des Monts de Médéa, à une centaine de kilomètres au sud d’Alger, étaient enlevés.
Deux mois plus tard, le « communiqué n°44 » du GIA revendiquait leur assassinat.
C’est sur cette page terrible parmi tant d’autres tout aussi bouleversantes de l’histoire de la décennie de plomb de l’Algérie que revient à la fois librement mais fidèlement  dans l’esprit le très beau film de Xavier Beauvois « Des Hommes et des Dieux ».

Ces années là, particulièrement cette période m’ont marqué à jamais. Lire le reste de cette entrée »

Publicités