IRAK: JUSQU’A QUAND L’HORREUR?

février 28, 2007

Les Espagnols et les Italiens n’en voulaient absolument pas.
Aznar et Berlusconi les ont embarqués dans l’invasion et l’occupation de l’Irak. Les gouvernements ont changé et se sont retirés.

Le « travailliste » Blair – fidèle parmi les fidèles de la politique de G. Bush, Rumsfeld et des « néo-conservateurs » – envisage maintenant devant le mécontentement croissant des Anglais un retrait des troupes britanniques.

Les Danois annoncent qu’ils vont plier bagages.
Ne resteront bientôt plus qu’une poignée de Polonais et de Roumains (vive l’Europe pacifique…) et les Etats-Unis qui viennent de renforcer leurs troupes dans un pays que leur agression a jeté en mars 2003 dans le plus abominable chaos.
Des centaines de milliers de morts, un pays au bord de la guerre civile, une population soumise au pire, tout cela après dix ans d’un embargo qui a fait selon les chiffres-mêmes de l’UNICEF 625.000 morts parmi les enfants de moins de cinq ans.

A deux reprises je me suis rendu dans ce pays. Librement. C’était avant la guerre, j’y avais rencontré un peuple qui demandait simplement à vivre.

C’est à lui que sont dédiées cette vidéo et les paroles de James Blunt qui lui conviennent, hélas, si bien.

Pour voir et écouter, cliquer ici

drapeauricain.jpg

Pour les paroles en français et en anglais, Lire le reste de cette entrée »

Publicités

M.G. BUFFET A MARSEILLE: 5500 AU DÔME!

février 27, 2007

marseillemeeting.jpg 

Jeudi 22 février, les Marseillais ont « cassé la baraque ».
On attendait un public de 2000 à 3000 personnes. Ils étaient plus de 5500 au Dôme – bien plus qu’à Paris – pour accueillir la candidate de la Gauche Populaire et Antilibérale, M.G. Buffet et avec elle deux autres personnalités européennes: Oskar Lafontaine Président du Groupe Parlementaire « Die Linke » au Bundestag allemand et ancien ministre des Finances et Fabio Amato, représentant du Parti de la Refondation Communiste en Italie.

5500 personnes qui ont exprimé fortement l’exigence d’une politique de gauche qui se donne les moyens de réussir et ne déçoive plus.

Lire le reste de cette entrée »


LES ETATS GENERAUX DES SERVICES PUBLICS: UN CHOIX DE SOCIETE

février 27, 2007

collectif06.jpg 

On ne compte plus les dégâts que fait dans la population la casse des entreprises et services publics.
Sans s’étendre sur les catastrophes ferroviaires en Grande Bretagne ou les pannes d’électricité aux Etats Unis et dans plusieurs pays européens, en France, les couches populaires, les jeunes, les « petits revenus » paient chaque jour au prix fort la politique de privatisations et de marchandisation néolibérale mise en oeuvre par les différents gouvernements français dans le cadre européen depuis le Traité de Maastricht en 1992.
A Grasse, dans les 23 écoles primaires de la ville pour remplacer les malades, il a manqué, certains jours de la semaine dernière, 28 agents municipaux et 13 maîtres!

Il est impératif aux prochaines élections présidentielles et législatives de mettre un coup d’arrêt aux programmes de privatisations qui se sont développés depuis cinq ans avec l’arrivée de la droite UMP-UDF au gouvernement en 2002. Mais, il est tout aussi indispensable d’éviter qu’une éventuelle victoire de la Gauche ne se traduise par une continuation de cette même politique sous un habillage « plus humain ».

Lire le reste de cette entrée »


D. SAHRAOUI AU 20ème FESPACO

février 26, 2007

fespaco-2007-logo.jpg 

C’est parti! Le 20ème Festival Panafricain de Cinéma et de Télévision de Ouagadougou au Burkina-Faso a ouvert ses portes samedi 24 février avec la projection de « Faro, la reine des eaux » du Malien Salif Traoré.
Jusqu’au 3 mars, ce festival dont le Président d’Honneur est cette année Manu Dibango permettra de visionner 207 films dont 82 pour les différentes sélections officielles.

Thème de ce rendez-vous culturel majeur: « Cinéma africain et diversité culturelle ». Au coeur des débats: le refus de l’uniformisation du monde, la préservation de sa diversité, la pluralité de la création culturelle, le combat économique et politique pour la survie d’un cinéma de qualité face à l’invasion des productions hollywoodiennes.

A noter, deux « focus » l’un sur le cinéma marocain (5 films 35mm) et l’autre sur l’Afrique du Sud (film vidéo).
Le cinéma malien sera également honoré par une rétrospective.

Lire le reste de cette entrée »


CES « INDIGENES » QUI LIBERAIENT LA FRANCE

février 24, 2007

aherdane.jpg 

A l’occasion du 50ème anniversaire de l’Indépendance du Maroc, le Festival Transméditerranée a organisé une série de manifestations à partir de novembre 2006 sur le thème « Maroc, l’Art et la Mémoire« .
Parallèlement, en partenariat avec des associations marocaines et nos amis de Per a Pace d’Ajaccio, plusieurs projets de développement ont commencé à se concrétiser du Nord au Sud du Maroc.

L’engagement massif des troupes marocaines à la défense et à la libération de la France durant les deux guerres mondiales a été mis en valeur lors de la présentation à Grasse et à Ajaccio de la superbe exposition « Mémoire partagée, destins croisés » réalisée par le lycée Lyautey de Casablanca autour du livre « Ana, frères d’armes« .
Dans ce cadre, le Festival Transméditerranée a accueilli Mahjoubi Aherdane, ancien capitaine et Christophe Touron, professeur d’Histoire.
Lire le reste de cette entrée »


PENETRANTE CANNES-GRASSE: LA QUESTION DE FOND

février 23, 2007

penetrante.jpg 

Projetée en 1956, la « pénétrante » Cannes-Grasse est arrivée au sud de Grasse au début des années 1990.
Elle devait être prolongée dans Grasse à travers les quartiers St Antoine et St Jacques (« 4ème tronçon »), les Marronniers et St François (« 5ème tronçon ») sous la forme d’une deux fois deux voies qui aurait été raccordée à la Route Napoléon au niveau du tournant du Prado.

La perspective d’un barreau autoroutier qui aurait saccagé plusieurs quartiers de la ville a entraîné la mobilisation de la population, l’action déterminée de l’Association de Défense de St Antoine et St Jacques et une prise de position hostile de l’ensemble du conseil municipal. Mais, en dépit des promesses faites sous le gouvernement Balladur (1995-1997), le projet n’a pas été modifié.

Il a fallu l’arrivée du gouvernement de gauche en 1997 et la nomination de Jean-Claude Gayssot comme ministre (PCF) de l’Equipement, des Transports et du Logement, puis en 1998, l’élection d’un autre communiste – Jacques Tibéri – à la vice-présidence de la Région PACA pour que soit décidé l’abandon du « 5ème tronçon » (difficilement réalisable financièrement) et remis à plat le « 4ème tronçon » (E. Rouquier – St Jacques).

Lire le reste de cette entrée »


QUATRE PROPOSITIONS POUR LA BLAQUIERE

février 23, 2007

blaquiere.jpg

Les habitants de La Blaquière, ceux qui vivent ou travaillent dans le quartier, en ont « ras le bol ».
Ras le bol qu’une poignée d’adolescents pourrisse leur vie, les insulte, les menace s’en prenne à leurs biens.
Ras le bol aussi d’être aussi mal entendus et soutenus par nombre de « décideurs ».Depuis trente ans, comme élu chargé du logement, maître d’Ecole et directeur, j’ai eu à connaître la plupart des familles de la Blaquière.
Je peux attester que dans leur immense majorité ce sont des familles méritantes qui savent faire vivre la solidarité à chaque coup dur.Non, La Blaquière n’est pas un enfer peuplé de délinquants.

Simplement, les mesures nécessaires à la tranquillité des habitants n’ont pas été prises à temps.
On a préféré les discours, les opérations médiatiques et les démonstrations « de force » sans lendemains.

Pour revenir à une situation normale dans le quartier, il y a quatre conditions :

Lire le reste de cette entrée »