MAGAGNOSC, SON MYSTERE ET SON ÂME


source1L’église Saint Laurent vue par Jean Luce.

Magagnosc est vraisemblablement un des plus ancien hameau de Grasse, sinon le plus ancien.

Son nom dont on n’est toujours pas parvenu à fixer surement l’origine a été sujet à des hypothèses nombreuses et souvent approximatives  allant d’une peu vraisemblable « catastrophe » qui aurait engendré une « Grande Nuit » : Magna Nox , en latin, ensuite déformé en Magagnosc, à celle d’un nom de famille. C’est ce qu’écrit Frédéric Mistral dans son « Trésor du Félibrige » en 1932.

Ce qui est certain, c’est que son église de Saint Laurent date du XII ème siècle et que jusqu’aux environ des années 1400 le hameau semble s’être vidé de sa population.

On connaît beaucoup mieux évidemment son histoire moderne et contemporaine qui est marquée tout au long des XIX et XX èmes siècles par une forte identité dans l’ensemble grassois, quand ce n’est pas contre Grasse.

En effet, les habitants du hameau ont demandé à deux reprises à la fin du XIXème siècle leur séparation de Grasse et la promotion de Magagnosc au rang de commune indépendante. Ce qui, au regard, de communes voisines alors bien moins peuplées n’était pas dénué de sens.

Pendant la IIème Guerre mondiale et l’Occupation, Magagnosc de par sa situation géographique de carrefour,  fut un lieu très marqué par la Résistance dont firent partie de nombreuses familles. Ceux qui connaissent l’histoire des noms qui se trouvent sur certaines places et voies publiques savent le prix qu’ont payé  pour la Libération notamment des jeunes FTPF originaires de Magagnosc.
J’ai évoqué cette dimension, trop souvent ignorée aujourd’hui, dans un long article de recherche  paru dans le livre « Occupation, Résistance, Libération à Grasse et en pays de Grasse » (éditions TAC-Motifs des Régions) qui a fait suite au colloque organisé en novembre 2007 par l’Association Historique du Pays de Grasse.

L’histoire de Magagnosc, de ses habitants, mérite donc d’être mieux connue.
On ne peut que saluer le travail de bénédictin auquel Jean-Pierre Froitzheim s’emploie  depuis des années, bien souvent sans toute l’aide publique qu’il serait en droit d’attendre.

Du 12 au 21 septembre, Jean-Pierre Froitzheim présente une exposition photographique:

« Magagnosc vu par Jean Luce »

Les clichés concernent plus particulièrement les quartiers de Magagnosc et Pré du Lac.

Elle est accompagnée de la présentation de photos toujours émouvantes des enfants de l'(ancienne) Ecole  primaire- où sont situés l’actuelle salle polyvalente et le Monument aux morts- qui vont de l’avant Seconde Guerre Mondiale à la construction, en 1979, de la nouvelle école de La Moutonne  à l’initiative du maire Georges Vassallo et des adjoints Albert Macarry et  Marcel Lombardi.
Chacun peut retrouver dans ses photos de classes et d’enfants sages, des amis, des connaissances et respirer l’âme du hameau au fil du temps.

A découvrir!

Du  12 au 21 septembre 2014 : 10h – 12h / 15h – 18h.
Salle polyvalente de Magagnosc, 125  avenue Auguste Renoir

Cette exposition  présente des clichés concernant plus particulièrement les quartiers de Magagnosc et Pré du Lac. 

Renseignements : Jean-Pierre Froitzheim, 06-63-14-13-53.

source2
Le Bar de « la Source », à côté de l’ancienne école. Aujourd’hui « le Bilboquet »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :